Accueil > Espace média > Economie locale et commerce de proximité, quel avenir?

8 octobre 2019
Economie locale et commerce de proximité, quel avenir?

Consommer local dans ses commerces de proximité, c’est favoriser un mode de consommation vertueux pour les centres villes et pour l’économie locale. Aujourd’hui c’est à vous, consommateurs, de faire la différence !

 

Aujourd’hui, il existe une multitude de flux de consommation: internet, les zones marchandes, les grandes surfaces, etc… Ces flux prennent de plus en plus d’importance, et ils ont un impact immédiat dans l’économie locale, en particulier dans nos cœurs de ville. A notre niveau, il est encore possible de sauver nos centres-villes. Proxity décrypte quelques usages.

 

COMMENT SOUTENIR L’ECONOMIE LOCALE ?

 

Consommer dans ses commerces de proximité et consommer local, ça ne veut pas dire que la consommation doit être déportée uniquement sur le commerce de proximité. Mais, chacun à son échelle, peut réaliser quelques actions simples dans son quotidien pour favoriser l’économie locale.

Tout d’abord, dans la mesure du possible, consommer des produits et services locaux est très vertueux pour l’économie locale, puisque l’argent passe par un circuit court et revient directement au producteur. En plus de favoriser l’économie locale, ces produits sont bien souvent meilleurs pour votre santé et de bonne qualité !

 

Par exemple…

 

Consommer de manière plus responsable, c’est adapter son alimentation et consommer des fruits et des légumes de saisons, produits en France (dans votre région, c’est encore mieux !). Soutenir ses commerces de proximité et favoriser l’économie locale, c’est aussi simple que d’aller acheter sa baguette chez le boulanger du coin de la rue.

 

Apprendre à consommer en privilégiant l’économie locale passe par une multitude d’actions et ne signifie pas nécessairement d’abandonner toutes ses habitudes de consommation actuelles.

 

LES SOLUTIONS MISES EN PLACE PAR LES COMMUNES

 

Les grandes surfaces ont gagné du terrain grâce à leur aspect pratique : facilité de stationnement, diversité des produits, produits locaux, etc. Mais elles s’aperçoivent également qu’il est important de jouer le jeu avec le cœur de ville. Et Michel-Edouard Leclerc l’a bien compris, avec des alliances grande distribution et centre-ville.

 

Pour exemple, la GMS dispose de beaucoup de qualités, qui sont souvent des contraintes connues des communes et qui impactent le commerce de proximité: le stationnement en centre-ville est souvent compliqué ou payant, l’accès difficile…

 

Les villes ont pris pleinement conscience de ces problématiques, et de plus en plus d’initiatives pour y palier voient le jour. En effet, beaucoup de communes aménagent de nouvelles places de stationnement, rénovent les villes pour proposer une allée commerçante piétonne. Tous ces éléments permettent de faciliter l’accès aux commerces de proximité et de favoriser le développement de l’économie locale. Des offres plus complexes commencent également à émerger, avec des systèmes de carte de fidélité multi commerces qui permettent de cumuler des offres avantageuses dans les commerces de proximité de sa ville.

 

Il revient donc à chacun de faire un geste en modifiant ses habitudes pour faire la différence et initier un cercle vertueux de consommation locale et responsable. Le commerce de proximité a encore de belles années devant lui, il suffit juste d’en prendre conscience et de modifier chez chacun quelques habitudes de consommation. Et si, cette semaine, vous achetiez vos fruits chez votre primeur ?


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Des articles qui pourraient vous plaire

Nationales

Pouvoir d’achat : est-il plus avantageux de consommer en centre-ville qu’en grande surface ?

19 juillet 2022
Nationales
Points presse

[Communiqué de presse] – 1000ème carte pour la Communauté de Communes de Miribel et du Plateau !

12 juillet 2022
Interviews

#Portraitchinois – Géraldine se livre en 6 mots

01 juillet 2022

Vous avez besoin d’un conseil ?

Contactez-nous